Election présidentielle française et big data

Est-ce que les data Google Trends peuvent prédire qui sera le prochain président français?

A douze jours du premier tour de l’élection présidentielle française, que peut-on lire dans les data Google Trends?

Il y a six mois, nous prédisions avec succès le résultat de l’élection présidentielle américaine. Notre travail reposait sur une multitudes d’analyses et de données, mais nous avons remarqué que les data Google Trends menaient à la même réponse.

Vous avez été nombreux à nous écrire pour nous demander nos prédictions sur le premier tour des élections françaises. Votre intérêt pour le big data vous honore et nous touche.

Et pourtant, le premier tour des présidentielles françaises n’est pas comparable à la dernière ligne droite de l’élection américaine. Et les Google Trends ne permettent pas (encore?) d’être aussi catégorique.

Les data des dernières élections

Contrairement aux Etats-Unis qui ont déjà vécu trois élections sous l’ère des Google Trends, on ne peut analyser que deux élections pour la France.

Jusqu’ici, on voit que les data Google Trends ne permettent pas de prédire le vainqueur de l’élection. Par contre, elles annoncent les favoris pour le deuxième tour. Mais seulement les favoris.

Election 2007 - à douze jours du 1er tour

La tendance est claire: Nicolas Sarkozy génère plus d’intérêt que les autres et il parviendra au deuxième tour. Derrière lui par contre, c’est un coude à coude entre Segolène Royal et François Bayrou. A noter que le très léger avantage de Bayrou ne se confirmera pas.

Si on prend en compte tout ce qui s’est passé depuis le 1er janvier en revanche, on voit que la présence de Ségolène Royal au second tour est tout à fait cohérente. Conclusion: en 2007, les Google Trends auraient permis de prévoir qui allait être au second tour et qui allait devenir président.

Election 2012 - à douze jours du 1er tour

En instantané, c’est Jean-Luc Mélenchon qui mène la danse devant Nicolas Sarkozy et François Hollande. Marine Le Pen et François Bayrou sont très loin derrière.

Mais si on prend en compte l’historique depuis le début de l’année, on voit Sarkozy en tête devant Hollande. C’est pourtant le candidat du PS qui deviendra président. Conclusion: en 2012, les data Google Trends fonctionnent pour prévoir le duel du second tour, mais pas le vainqueur final.

Contrairement à ce qui s’est passé aux USA, le système français et ses deux tours rend difficile la prédiction du vainqueur final: la mécanique de report des voix obéit à une logique politique qui dépasse souvent les attentes individuelles des électeurs. La situation est trop complexe pour être lue au-delà du 1er tour.

Mais alors qui sera au deuxième tour?

Election 2017 – à douze jours du 1er tour

Si on réplique le modèle de lecture des deux élections précédentes, la réponse est François Fillon contre Jean-Luc Mélenchon.

Aujourd’hui, c’est jean-Luc Mélenchon qui mène le bal. Il caracole en tête loin devant Fillon et Marine Le Pen. Emmanuel Macron et Benoît Hamon sont nettement distancés.

Comme pour 2007 et 2012, si on prend en compte ce qui s’est passé depuis le 1er janvier, ce sont encore Fillon et Mélenchon qui se détachent du reste de la mêlée.

Alors, est-ce que l’histoire va se répéter? Très franchement, c’est difficile à dire, notamment car cette élection est la première à voir se tenir une primaire des deux côtés.

Le trafic Google a donc été influencé par d’autres éléments que les deux dernières fois: cela se voit très clairement pour Hamon qui a généré beaucoup d’intérêt en janvier.

De plus, Mélenchon avait aussi connu une belle progression en fin de campagne 2012, avant de s’essouffler. Cette année, cette poussée intervient un peu plus tard. Est-ce que ce sera suffisant pour tenir jusqu’au premier tour?

Malgré ces questions ouvertes, l’hypothèse d’un duel Fillon-Mélenchon nous paraît tout à fait cohérente avec d’autres analyses, qualitatives cette fois. Nous vous en parlons très bientôt!

Découvrez toutes les analyses liées à la Présidentielle française 2017 dans notre dossier spécial.

Image de couverture : Agent fields06 by nonstandardstudio CC BY-NC-SA 2.0