Une campagne astucieuse: Les outils secrets que vous pouvez utiliser dans les campagnes politiques

Nous vivons à l’ère des Big Data. Les technologies et les sociétés ont évolué, et avec elles, les techniques de marketing et de communication. Il y a beaucoup de nouveaux outils auxquels vous n’auriez peut-être jamais pensé. Regardons de plus près le marketing politique. 

Le monde politique est habitué au marketing classique. Mais en 2016, Trump a conquis la Maison-Blanche avec un budget d’espace média 8 fois inférieur à celui d’Hillary. Moins de budget, plus d’impact… ce n’est pas magique, c’est juste une stratégie différente. 

Et cela va plus loin qu’une segmentation détaillée de l’audience, l’utilisation de l’intelligence artificielle et le CRM. Tout cela fait aujourd’hui partie de la boîte à outils classique des spécialistes du marketing. C’est quelque chose de plus. Et oui, c’est un peu plus obscur. Il s’agit d’exploiter le système pour gagner en visibilité. 

Comment cela fonctionne-t-il? Dans l’ancien monde, les partis engageaient leur public autour d’une idée ou d’un ensemble de valeurs. Mais aujourd’hui, il est plus efficace de s’opposer à quelque chose.

L'ère de l'indignation

S’opposer à une idée, c’est diviser son public. Certaines personnes aimeront ce que vous dites et d’autres le détesteront. Personne ne restera neutre. Aujourd’hui, la morale et la société de consommation sont beaucoup plus liées qu’auparavant. Les gens sentent qu’ils ont besoin de montrer au monde qu’ils s’intéressent au sujet, alors ils partagent et s’engagent avec votre contenu. Et quand vous êtes du bon côté, c’est une relation beaucoup plus forte que vous créez. 

Maintenant, voici le truc : pour constamment alimenter l’indignation, vous aurez besoin d’un autre ensemble d’outils.

La boîte à outils interdits

Donc vous avez besoin d’un flux constant d’indignation? Eh bien, la dark toolbox est la façon d’y arriver. Voici les sombres outils du marketing politique.

Les sombres outils du marketing politique

Comment ces outils fonctionnent-ils exactement?

Les armées de trolls

Sur Internet, un troll est quelqu’un dont le seul but est de déranger les autres. Les trolls font des commentaires hors-sujet, publient des contenus incendiaires et provoquent quiconque peut être provoqué. 

Savoir susciter l’intérêt des trolls a un immense potentiel pour le marketing viral. Avant, la meilleure façon de devenir viral était d’offrir du contenu que les gens aiment et veulent partager avec leurs amis. Aujourd’hui, notre objectif est de créer du contenu « mèmable ». Je veux dire des images et des déclarations avec lesquelles la communauté peut jouer. Qu’ils peuvent modifier, recycler et transformer pour produire de nouveaux contenus sous forme de mèmes.

Meme: Hillary depicted as a Devil

Donald Trump a déclaré qu’Hillary Clinton était le diable incarné. De nombreuses sources d’information ont repris cette déclaration. Cela a déclenché une avalanche massive de mèmes la montrant comme Satan, avec des cornes et des yeux rouges. Ça n’a pas trop plus aux Américains conservateurs et les a détournés encore plus d’Hillary.

Pièges à clics

Article starting with a catchy headline followed by paragraphs of Lorem Ipsum

Incroyable, non? Vous avez lu plus loin que le premier paragraphe?

70% des gens commentent les articles scientifiques, sans même les lire. 59% les partagent même. Cet article n’a pas de contenu, à part un faux texte en « lorem ipsum ». Les gens l’ont commenté et partagé plus de 45’000 fois.

De tels résultats ont déclenché une guerre des gros titres. Celui qui écrit le titre le plus provocateur reçoit le plus de clics, d’actions et de commentaires. Ce qui est écrit à l’intérieur de l’article n’est soudainement plus aussi important. Le contenu n’a pas vraiment d’importance dans cette guerre.

Bots et automatisation

Jetez un coup d’oeil à la comparaison de l’utilisation des robots entre Hillary Clinton et Donald Trump:

Graphic depictions of Bot networks of Clinton vs. Trump

C’est une différence énorme ! Le botnet de Trump était beaucoup plus centralisé et interconnecté, ce qui suggère un degré plus élevé de planification et d’organisation.

Le but de ces robots est d’imiter les interactions humaines. Ils commentent, partagent et aiment le contenu sur Internet pour atteindre un objectif prédéfini.

Chaque robot est soigneusement programmé pour suivre une procédure spécifique, basée sur les données qu’il reçoit. Si le bot classe la personne A comme partisan et la personne B comme adversaire, il poussera le contenu de soutien à la personne A et le contenu argumentatif à la personne B.

S’il est bien configuré, un cluster sophistiqué de robots s’assure que chacun verra exactement ce qu’il a besoin de voir, pour assurer son support.

Découvrez l’ensemble du contenu de la dark toolbox 

Qu'est ce que les entreprises peuvent en tirer?

Bien sûr, le monde des affaires aimerait imiter le monde de la politique. Pourquoi ? Avez-vous déjà vu cette publicité télévisée où les utilisateurs d’iPhone et les utilisateurs d’Android commencent à se battre à un mariage ? C’est vraiment une vidéo marrante. Mais le plus drôle, c’est qu’on sait que ça n’arrivera jamais. Dans la vraie vie, les gens se moqueront gentiment de l’autre tribu, feront une blague ou deux… et s’arrêteront là. Les marques ne sont pas assez importantes pour déclencher de vrais combats.

Mais la politique l’est. Et toutes les marques aimeraient être si influentes qu’elles pourraient déclencher une conversation aussi passionnée qu’un sujet politique.

Mais les outils ne suffisent pas.

Vous ne pouvez pas convoquer des armées de trolls si vous ne savez pas quoi leur donner à manger. Vous ne pouvez pas vous armer de pièges à clics si vous ne connaissez pas votre public, et les robots seront inutiles si vous n’avez pas de contenu pertinent à diffuser.

C'est une question de sens

Et soyons honnêtes : les marques sont nulles pour ce qui est du sens. Pourquoi s’embêteraient-elles de toute façon?

Pendant des décennies, ils ont vu que les coupons de réduction et les publicités tape-à-l’œil fonctionnaient. Mais ils ne travaillent qu’une seule fois, pour une promotion spécifique. Ils ne créent pas une base de fans (clients) loyaux. Il est temps que les marques remettent en question cet état d’esprit.

Il est temps de réfléchir au sens et au but.

Ce n’est qu’avec de solides connaissances de base que vous pouvez diviser votre auditoire et avoir du succès. Vous aurez besoin d’une marque axée sur un but précis pour susciter la controverse et tirer parti des émotions morales. C’est la meilleure façon de susciter l’indignation et d’engager vos fans plus profondément.

La Dark Toolbox du marketing politique expliquée

  • Fuites, piratage et traçage de document
  • Les armées de trolls
  • Théories du complot
  • Pièges à clics
  • Bots et automatisation
  • Faux sites Web
  • Faux-semblants et conversations dirigées par l’IA

Télécharger la Dark Toolbox avec des exemples aujourd’hui!

Download